Background du jeu, version complete, par 7.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Background du jeu, version complete, par 7.

Message par Abelarion le Dim 2 Avr 2017 - 12:29

Voici la version complète du background du jeu écrit par 7, elle se voulait écrite par un érudit. Même si elle reste à compléter mais l'idée de base est dedans.

Reith Davos a écrit:L'histoire de Vesperae est aussi riche qu'elle est méconnue. Les récits les plus anciens que nous connaissons ont plus de huit mille ans, et pourtant sur huit mille années d'histoire, seuls quelques siècles nous sont vraiment connus. Je vais tenter ici d'unifier les connaissances qui ont survécu jusqu'à aujourd'hui, afin de présenter au regard du monde la première Histoire unifiée de Vesperae. N'ayant pas le désir de quitter ma terre natale pour approfondir mes recherches (sans parler d'entamer un travail qu'une vie ne suffirait pas à finir), je vais me contenter de raconter l'histoire des terres qui sont actuellement le royaume de Roland, et de leurs environs. Il me semble évident que l'évolution de ce territoire, sur une période aussi longue, reflétera l'histoire du monde entier.

Avant de commencer, établissons quelques faits : d'abord, je ne pourrais pas fournir dans ce texte de dates précises. Non seulement trouver des informations à ce sujet est difficile, car il est question ici de plusieurs millénaires d'histoire, mais le système de dates commun souffre d'une grande imprécision. L'an 0 représente en effet la découverte de la sphère de vie, un événement plutôt tardif dans l'histoire du monde. Qui plus est, la sphère ayant été découverte par des paysans, qui n'ont pas tout de suite compris son utilité et n'ont pas immédiatement tenu d'archives solides, même la position précise de l'an 0 est difficile à déterminer.

Ensuite, nombre des événements décrits ici sont partiellement voire totalement conjecturés. Les archives de Vesperae sont dispersées et hautement incomplètes. Le Temple de Vie tient, semble-t-il, une chronique quasi-constante depuis l'an 0, chaque ville majeure tenant qui plus est ses propres registres. Cependant, le chaos de la période dite barbare a rendu la création d'archives complètes difficile et nombre de documents ont été détruits, certains par le temps, d'autres par les flammes. Plutôt qu'une histoire exhaustive de Vesperae, ce document se veut la version la plus probable de événements qui ont façonné notre monde, de ses débuts à aujourd'hui.

Finalement, ce récit se basera avant tout sur une perspective humaine. La race humaine est, de loin, celle qui a écrit le plus de documents historiques. Les elfes et les telguns, par exemple, n'en gardent presque pas. Leur longévité rend l'exercice inutile. Qui plus est, à cause de la quiétude de leurs territoires respectifs, peu d'événements y surviennent, et leur détachement du monde confirme le statut presque inutile de leurs archives. Les autres races n'en gardent que peu aussi et, en règle générale, ne couvrent que les événements survenant sur leurs terres.

La création

L'histoire de notre monde ne commence pas avec les Ténèbres et la Lumière, ces forces que l'on dit trop souvent primordiales, mais au sein même du Chaos originel. De ce tout émergèrent trois éléments distincts : d'abord Vesperae et ensuite seulement ces deux forces millénaires. S'il faut en croire le récit de la Création, notre monde repose sur ces deux puissances opposées, car elles s'équilibrent. L'une ne peut exister sans l'autre. Pourquoi ? Dans le système le plus couramment accepté, rien ne justifie cet état de fait. Cependant, si on accepte l'origine chaotique de Vesperae, on peut déduire une réponse très simple. Il n'est pas de Ténèbres sans Lumière, ni de Lumière sans Ténèbres, car c'est leur équilibre (une forme d'ordre, après tout) qui nous maintient en dehors du Chaos. Si l'une de ces forces venait à disparaître, voire si l'équilibre était brisé, nous serions renvoyés là d'où nous sommes venus, et ce serait notre fin.

Toujours est-il que les Ténèbres et la Lumière mirent en marche l'histoire en répandant leur pouvoir sur le monde. Avant tout, ils créèrent ce qu'on connaît sous le nom de "temps", afin de permettre le mouvement au sein de Vesperae. Puis, désireux de créer des êtres vivants, ils firent un premier essai : ils façonnèrent chacun un être doté de facultés exceptionnelles et possédant une grande partie de leur pouvoir. Cette première tentative fût à la fois une réussite et un échec : les deux créations étaient presque égales à leurs créateurs, mais, trop puissantes pour le monde physique, elles ne purent prendre corps (immédiatement, du moins, car le Livre de la Dilia et d'autres sources semblent impliquer qu'ils y parvinrent par la suite). Dotés de capacités sans égal, mais condamnés à n'exister que sous la plus vague des formes, c'étaient là les premiers Dieux : Demonio et Donblas.

Apprenant de leurs erreurs, les Ténèbres et la Lumière usèrent de moins de pouvoir lors de leur essais suivants, et le répartirent plus équitablement. Ainsi naquit la vie telle que nous la connaissons, celle des simples mortels, des plantes jusqu'aux êtres civilisés, en passant par les bêtes. De cette vie nouvelle émergèrent bientôt certaines des races que nous connaissons aujourd'hui : les Humains, les Elfes et les Tinymonys sont le plus souvent cités comme étant apparus dès cette époque. À cela il convient d'ajouter les Nains, car les récits elfiques mentionnent qu'ils furent parmi les premières races à venir au monde. De plus, il semble possible, d'après les récits portant sur leur histoire, que les Démons aient aussi été parmi les premiers-nés.

L'âge mythique

Ces temps anciens nous resteront probablement inconnus. D'après le Récit d'un hermite, tout ceci eût lieu il y a plus de dix-huit mille ans, mais cette source peut facilement être remise en cause : après tout, le reste des événements qui y sont relatés ne correspondent à aucune réalité clairement démontrée, et sont sujets à controverse. Il reste que cette estimation est la seule que nous ayons, et que je vais m'y tenir dans une certaine mesure : la création du monde et l'établissement des premières races eurent probablement lieu quelque part entre 24 000 avant TC et 9 000 avant TC.

Le début de la civilisation humaine

De cette époque, quelques événements historiques majeurs nous sont connus. L'un d'entre eux est relaté dans la légende de Lyn, fondateur mythique de la civilisation humaine. Elle ne survit qu'à travers un conte Lhynnois portant sur le nom du village. Selon ce récit, alors que le monde était encore jeune et que les hommes n'étaient rien de plus que des bêtes, un dénommé Lyn se distingua par son intelligence. Il était frêle et fragile, mais capable de triompher de ses ennemis par la réflexion. Voyant sa supériorité, il devint avide de pouvoir et se proclama chef de sa tribu, avant de se lancer dans la conquête des clans voisins. Un jour, il trouva un nénuphar resplendissant, dans un marais (selon une version de la légende, il s'agirait de celui où se trouve désormais Coacville ; j'en doute, pour des raisons expliquées plus loin). À sa surprise, la plante s'adressa à lui et parvint à le convaincre que ses méthodes étaient mauvaises. Au terme de cette conversation, l'homme et le nénuphar ne seraient devenus qu'un.

S'il est très probable que cette histoire soit fortement romancée, il me semble parfaitement possible qu'elle s'ancre en partie dans la réalité. L'union des premières tribus humaines, sous la poigne de fer du premier homme civilisé, est un début plausible à l'histoire de cette race. N'a-t-on pas vu un événement semblable se produire, en 1107, lorsque Roland premier du nom conquit et pacifia les clans barbares d'alors ? Qui plus est, le Récit d'un hermite mentionne des guerres constantes au début de l'Histoire, et la fondation d'un "royaume" humain. Ces deux récits, faciles à mettre en doute mais aussi parfaitement indépendants, tombent donc d'accord sur quelques points.

Histoire des Dieux

Tous les autres événements majeurs de cette ère concernent les dieux. L'un d'entre eux est la création de la Dilia, demeure des dieux, dont on ne sait que peu de choses. Je présume que cette île ne fût créée qu'après l'émergence des dieux de second ordre : Vanilius, Aariba et Narthe. Ces trois dieux apparurent presque certainement durant ce que j'appelle l'âge mythique, car les histoires de leurs origines n'impliquent pas de lieux connus, se basent presque entièrement sur les actions de Donblas et de Demonie et se complètent entre elles.

La première des histoires concernant ces dieux est celle de Vanilius, qui préside aux tourments de l'âme et guide les morts vers l'au-delà. Je la considère plus récente que l'histoire de Lyn et la création de la civilisation humaine, car le bref extrait du Livre de la Dilia qui le mentionne parle du sacrifice d'un peuple d'elfes noirs. Cela signifie, d'après toutes nos connaissances actuelles sur cette race, qu'il a fallu pour que ces événements aient lieu que des elfes aient le temps de choir, un processus qui peut être très long. Le récit nous enseigne que Demonio décida un soir de créer une nouvelle divinité. Il se dirigea vers la contrée peuple par ces elfes et les massacra sans le moindre effort, les sacrifiant afin de donner naissance à Vanilius. Certains diront qu'il était à l'époque à la tête des Démons, mais les récits les plus communs situent sa prise de pouvoir parmi ces derniers à 4000 avant TC, très loin de l'époque dont nous parlons. Je préfère donc écarter cette idée. Il semble d'ailleurs probable qu'a cette époque le peuple démon, s'il existait déjà, était sans grande importance, car presque aucune mention n'en est faite avant -4000.

En réponse au mal qui avait cours à Vesperae à cette époque (car Demonio répandait la souffrance, Vanilius apportait la crainte de la mort et les combats constants mentionnés plus tôt agitaient le monde entier), Donblas donna naissance à Aariba, déesse de la concorde. La légende affirme que pour ce faire, il s'arracha la moitié du cœur. Une interprétation plus terre à terre de cette idée est qu'il sacrifia la moitié de ses pouvoirs à cette fin. Après tout, Donblas est, tout comme Demonio, réputé ne pas avoir de corps physique. L'interprétation littérale n'est, cependant, pas à écarter entièrement, car il est souvent dit que Demonio mena le peuple démon à la victoire lors d'une guerre sanglante, des millénaires plus tard.

Pour alléger sa lourde tâche, Aariba fit, quant à elle, venir au monde cinq enfants. Ils étaient Oliu, Morgin, Gurl, Ptaché et Narthe, divinités mineures devant pacifier Vesperae. Mais ils étaient imparfaits et se souciaient de leur propre prestige avant tout. En voyant cela Aariba cessa de leur accorder sa protection, et ils finirent par s'entretuer. Narthe sortit victorieuse de l'affrontement, après quoi Aariba voulut en finir avec elle. Cependant, Demonio fût impressionné par sa victoire et la protégea, la dissimulant dans un domaine secret de la Dilia faisant d'elle la déesse de la guerre.

Le cas des anciens

Si je devais consacrer mes recherches à un seul mystère de Vesperae, ce serait celui des Anciens. Beaucoup de mes confrères nient leur existence même, et sur ce point je les contredirai volontiers. Ce que je suis prêt à admettre, c'est que peu de choses nous sont connues à leur propos. Leur race nous est inconnue (les Elfes voient en eux des humains, mais l'hermite, dans son Récit, présente ce peuple comme étant celui des hommes-chevaux, tandis que, finalement, certains de mes confrères présument qu'il peut s'agir de la race des démons qui domina Vesperae des millénaires plus tard.) Quant à l'époque où ils ont vécu, nous pouvons présumer qu'elle se situe vers la fin de l'âge mythique, entre 10 000 et 8 000 avant TC. Même pour les elfes, cette époque est lointaine, et s'il faut en croire les tablettes retrouvées au Temple de Vie et nous savons qu'en 7000 avant TC, cette histoire était déjà du passé.

Sarousana

Le nom de Sarousana est intimement lié à l'histoire des anciens. Il est souvent mentionné comme désignant une cité ancienne qui se dressait, voilà des millénaires, sur le site de l'actuel temple de Vie. Un autre nom, très semblable, est parfois utilisé (surtout dans les textes elfiques) pour parler de cette cité : celui de Sarousa. À cela il faut ajouter que beaucoup d'anciennes légendes (un récit sur la sphère de vie, plusieurs textes du Livre de la Dilia, etc.) (A suivre)

Pour ma part je pense qu'elle devrai se limité au passé uniquement, et se terminer avec ce qui est présent en jeu. Ça pourrait ainsi donner une base à lire plus facile qu'en essayant de grappiller deux trois info sur tel ou tel sujet. Et éventuellement aider les nouveau joueur à mieux comprendre le background, sans pour autant leurs gâcher l'envie de créer leurs propres histoire.
avatar
Abelarion

Messages : 596
Date d'inscription : 19/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum